Julien Loka
Cours de guitare de
qualité professionnelle
-
Progrès assurés dans
une ambiance détendue
 
Retrouvez Julien sur YouTube Joignez Julien sur Facebook
 
Plan de la semaine en video
Article du mois
 
Mon Compte :
Identifiant


Mot de passe
Mot de passe oublié
    << Articles

Optimiser l'efficacité du travail de l'instrument

par Mike Philippov (version originale en anglais), traduit par Julien Loka

Dans mes précédents articles (Le talent inné et Raisons de ne pas atteindre vos objectifs), j'ai parlé de certains aspects non-musicaux qui empêchent souvent les gens d'atteindre leurs objectifs. Cela dit, il existe aussi beaucoup de choses en rapport direct avec l'apprentissage et la pratique de la musique qui font une énorme différence. Dans cet article, je me concentrerai sur ces derniers.

Nous avons tous entendu dire que s'entraîner est la meilleure manière de progresser dans n'importe quel domaine. Peu de gens savent en revanche comment travailler correctement la guitare. Pour beaucoup la pratique devient rapidement une corvée, plutôt qu'une opportunité et surtout plutôt qu'un investissement de temps très productif. Par voie de conséquence, de nombreuses personnes arrêtent de travailler leur instrument, ou continuent par pure discipline, tout en se demandant pourquoi ils ne constatent que si peu de progrès. Il y a plusieurs raisons à cela, et je vais en présenter quelques unes.

Tout d'abord, qu'entend-on par "pratique" ou "travail" de l'instrument ? La plupart des gens n'ont qu'une vague idée de ce que cela signifie. Au mieux, les gens pensent qu'il s'agit de jouer de leur instrument. En fait une définition bien plus appropriée s'énoncerait ainsi : action avec l'intention d'atteindre un but. Que peut-on en déduire ? Quand vous travaillez, vous devez le faire avec la ferme intention de progresser en tant que joueur. Apprendre à s'entraîner devrait être la première chose que chaque débutant devrait apprendre à faire, mais le plus souvent, ce n'est pas le cas. Plutôt que de supposer qu'il sait comment travailler et commencer de suite à apprendre des morceaux. Devinez ce qui se passe alors ? L'étudiant stagnera à partir d'un certain niveau, si toutefois il parvient par chance à un certain niveau.

Un autre obstacle très répandu auquel les joueurs doivent faire face est la nature physique de la technique guitaristique. Il est important d'apprendre à faire la distinction entre l'art de créer de la musique, et exercer ses mains à exécuter des mouvements  extrêmement complexes. Trop de gens ne réalisent pas que la technique instrumentale est une science qui doit être apprise. Il est facile de négliger  la technique, puisque le but de jouer de la guitare est de créer de la musique. Ainsi, l'apprenti guitariste va concentrer tous ses efforts sur l'aspect purement musical de son jeu (ce qui est très bien en soi), mais lorsque la musique qu'il joue nécessitera un haut niveau de maîtrise technique, il ne sera pas en mesure de jouer le phrasé avec grâce et fluidité. Le concept même de technique est dicté par la musique que vous voulez jouer. Ainsi, lorsque vous rencontrez des difficultés pour jouer un morceau, vous devez découvrir quels sont les défauts de votre technique qui vous empêchent de le jouer correctement. Les mouvements effectués pour jouer d'un instrument de musique sont nouveaux pour le corps, et doivent être travaillés, de la même manière que nous avons appris à marcher et à utiliser notre corps dans notre vie quotidienne lorsque nous étions enfants. Cela demande une réelle prise de conscience de notre corps, et c'est quelque chose que la plupart des gens négligent. Pensez à un programmeur informatique qui est en train d'écrire plusieurs centaines de lignes de code (instructions pour un ordinateur), censé produire un résultat bien précis. Si, pour une raison ou une autre, le programmeur relâche son attention sur ce qu'il est en train de faire, ou bien ne sait pas comment surmonter un problème particulier, le programme ne fonctionnera pas ! Travailler la technique instrumentale, c'est exactement la même chose.

Continuons avec un autre problème qui affecte souvent la qualité du travail de l'instrument : manquer d'attention pour ce qu'on fait. C'est très commun d'être distrait lorsque l'on travaille. C'est très commun car la plupart du temps, nous ne savons pas sur quoi nous devons nous concentrer. Ainsi, il est fréquent de voir des guitaristes jouer encore et encore un passage d'un plan qui leur pose problème, dans l'espoir de parvenir à le maîtriser comme par magie. Très souvent, le problème peut être résolu simplement en faisant attention à ce qui se passe quand vous essayez de jouer un phrasé que vous ratez à chaque fois. Vous devez vous demander : qu'est-ce que mes doigts devraient faire exactement ? Est-ce que je sais précisément quel doigté utiliser et dans quel sens gratter chaque note avec le médiator ? Ai-je trop de tension dans les épaules qui m'empêche de bien contrôler mes mouvements ? Très souvent, se poser ces questions simples, et analyser la situation vous permettont de trouver une solution au problème.

Un autre problème qui empoisonne les guitaristes est le manque d'organisation. Il est important de suivre une direction précise pendant une séance de travail. Une bonne solution pour aller dans ce sens est de rédiger un plan, un planning de travail, avant de s'asseoir avec sa guitare. De cette façon, vous pouvez obtenir de bien meilleurs résultats en travaillant juste 15 minutes (car vous serez concentré à 100% sur ce que vous ferez), qu'en jouant des choses au hasard pendant une heure, en passant de l'une à l'autre. Comment mettre en place votre calendrier ? Cela dépend de vos buts à long terme en tant que musicien. Après cela, vous devez déterminer de quels outils (compétences musicales) vous avez besoin pour parvenir au niveau que vous désirez. Très souvent, les étudiants restent dans le flou quant aux outils dont ils ont besoin, et la manière de les acquérir (ce que devrait résoudre votre professeur). Une fois ceci réglé, s'entraîner devient comme un voyage vers votre destination, votre but ultime. A chaque session de travail, vous faites un pas de plus vous rapprochant de vos rêves. Commencez à travailler avec cette approche, et vous verrez des choses vraiment puissantes se mettre en place.

Travailler la guitare ne fait pas atteindre la perfection, mais une pratique parfaite le fait. N'oubliez jamais ça. S'asseoir simplement avec sa guitare et y balader les doigts sans réflexion deux heures par jour, ne vous fera pas obtenir les résultats escomptés. C'est d'autant plus vrai concernant le travail de la technique. Si vous entrainez vos mains à être imprécises, avec des mouvements bourrés de tension, devinez quoi, ce sont là les instructions que vous programmez dans vos muscles. Vos muscles mémorisent tout ce qu'ils font après un certain nombre de fois qu'un mouvement ait été répété. Ainsi, que pensez-vous qu'il va se passer si votre travail est bâclé ? Et oui, votre jeu sera tout aussi bâclé et sale !

C'est très commun de lire un article comme celui-là et de se dire "C'est vrai, mais ça ne me concerne pas, car je sais comment travailler mon instrument". Très souvent, un étudiant pense qu'il s'entraîne efficacement alors que ce n'est pas le cas. C'est facile de sous-estimer la complexité liée à l'apprentissage d'un instrument. Ne faites pas cette erreur. A moins que vous soyez déjà un joueur d'un niveau très avancé, il y a beaucoup de chances pour qu'une analyse de vos méthodes de travail s'avère profitable (choisir un bon professeur est la meilleure manière de le faire). Cela ne peut que vous faire avancer en tant que joueur. Quelle est la meilleure façon de savoir si vous travaillez correctement ? C'est simple, enregistrez-vous et écoutez. Soyez honnête avec vous-même. Entendez-vous des choses qui nécessitent une amélioration ? Si c'est le cas, travaillez-les pendant un moment, et voyez si vous obtenez des résultats (les erreurs disparaissent-elles et les phrasés sont-ils plus faciles à jouer ?). Evaluez donc l'efficacité de votre travail par l'étude de votre jeu. C'est aussi simple que ça.

J'espère que vous comprenez mieux désormais de quoi il retourne lorsqu'on parle de "travailler son instrument", que vous essaierez de suivre ces quelques conseils, et que vous appliquerez ces concepts à votre propre jeu. Vous n'en reviendrez pas des résultats !